Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
motspourmots.fr

La méthode du crocodile - Maurizio de Giovanni

17 Mai 2015 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Polars

La méthode du crocodile - Maurizio de Giovanni

Allez, direction les rues de Naples, propices au suspense et au drame. Une atmosphère tendue, particulièrement bien rendue par l'auteur de ce polar bien troussé. Attention cependant, si vous aimez les happy ends, passez votre chemin. Pas de visite touristique, et surtout, pas de bons sentiments. Place à la noirceur et à la désillusion, à un certain réalisme quant à la capacité de l'homme à s'autoriser les pires actes sous prétexte de vengeance. La plume est vive, le style sobre et alerte, les courts chapitres font habilement monter la tension jusqu'à la fin.

Naples, donc. Où l'inspecteur Lojacono se morfond après ce que l'on appelle communément une mise au placard. Mis en cause par la mafia sicilienne, les soupçons de collusion qui pèsent sur lui malgré un non-lieu l'ont obligé à accepter sa mutation. Il a dû quitter son île, sa femme et sa fille. Affecté au bureau des plaintes, il traîne son spleen en jouant sur son ordinateur et passe ses soirées dans une trattoria où il descend des verres de vin sans même remarquer les yeux énamourés de la patronne qui pousserait bien leur relation au-delà de la simple amitié qui a fini par s'instaurer entre ces deux solitaires. C'est donc par accident que Lojacono est appelé sur les lieux du meurtre d'un adolescent de seize ans auprès duquel il est le seul à repérer le tas de mouchoirs en papier imbibés de larmes. Mais nous sommes à Naples, donc le réflexe des policiers est d'envisager l'implication de la Camorra. Lorsqu'un deuxième puis un troisième meurtre sont commis, alors que la presse s'empare de l'affaire "du crocodile" en rapport avec les larmes qu'il semble verser en attendant le moment de passer à l'acte, le substitut du procureur, Laura Piras excédée par le manque de résultat de la police décide de s'intéresser à l'intuition de Lojacono. Car pour lui, ces meurtres n'ont rien à voir avec une quelconque mafia. Et les victimes ne sont pas forcément celles qui gisent sur le trottoir. S'engage alors une course contre la montre pour tenter de comprendre ce qui motive "le crocodile" et de sauver ceux qui peuvent encore l'être...

On adhère tout de suite, notamment grâce au personnage de Lojacono, obligé de faire profil bas, désespéré de ne pas pouvoir exercer le métier où il excelle, découragé à l'idée que sa femme et sa fille ne lui pardonneront jamais. Bien plus fin, intelligent et perspicace que ceux qui l'entourent, il faut tout le poids de Laura Piras pour le sortir de son isolement contraint et le faire monter sur l'enquête. Beau personnage également, cette Piras, anéantie par un drame personnel plusieurs années auparavant, réfugiée dans sa charge de travail et drapée dans une carapace d'autorité qui réduit à néant toute tentative de relation amicale ou amoureuse. Ces deux-là se reconnaissent et se comprennent... On tient là un possible duo de héros récurrents, espérons-le !

Une intrigue bien menée (même si on commence à comprendre aux deux tiers du bouquin, ça ne gâche rien) et des personnages intéressants et attachants que l'on a hâte de retrouver. Bref, une totale réussite !

"La méthode du crocodile" - Maurizio de Giovanni - 10/18 - 309 pages (traduit de l'italien par Jean-Luc Defromont)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article