Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
motspourmots.fr

Ultime partie - Marc Dugain

21 Mars 2016 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans

Ultime partie - Marc Dugain

Troisième et dernier volet de la trilogie de l'emprise entamée il y a deux ans. On pensait avoir atteint des sommets dans le cynisme et la comédie du pouvoir, mais on sentait aussi à la fin de Quiquennat, le précédent volet que tout était en place pour un joli feu d'artifices. Eh bien, nous ne sommes pas déçus. Marc Dugain n'hésite pas à nous prouver qu'en la matière, les records sont faits pour être battus.

J'ai retrouvé avec un plaisir presque pervers tous les protagonistes de ces jeux de pouvoir à hauts risques, personnages de romans mais portant des traits si reconnaissables qu'ils permettent de faire un lien direct avec la réalité qui nous entoure. Drôle d'impression pendant les quelques jours de lecture de retrouver dans l'information quotidienne des gens et des situations si proches de la trame romanesque. C'est certainement ce qui explique l'efficacité de cette trilogie qui tape fort mais jamais au-delà d'une certaine crédibilité.

Pour cette Ultime partie, Launay prend des allures de vieux sphinx, assumant la solitude du pouvoir et surtout déterminé à ne pas le lâcher quitte à piétiner les accords scellés avec son principal rival, Lubiak au moment de son élection. Il n'hésite pas à organiser un changement de constitution pour barrer la route à celui qu'il soupçonne avec raison de travailler à son échec. Et surtout, il décide de se débarrasser de la fameuse emprise que les Etats-Unis font peser sur lui depuis le début de son mandat. Bref, Launay habite désormais sa fonction. Pour le reste, ce sont les amusements habituels : rétro commissions pour financer les campagnes électorales, tractations politico-financières, jeux d'alliances et d'intimidation, main mise sur le renseignement... la routine, quoi. A la DGSI, Corti est fatigué, limite résigné. Quant à Lorraine, l'agent de la DGSI récupérée par la DGSE et traquée par la CIA, elle semble enfin décidée à sortir de son rôle de pion que l'on cherche à faire taire. Reste Terrence, le sympathique journaliste d'investigation dont les dossiers sont désormais bien garnis. Quel usage va-t-il faire de ce pouvoir ?

Avec beaucoup d'habileté, Marc Dugain décortique les stratégies, les calculs et les basses manœuvres de ceux qui nous gouvernent directement (les politiques) ou indirectement (la finance et le CAC 40). Le système politique apparaît soudain au grand jour, un peu comme sur la table d'un médecin légiste. Et malheureusement pour les citoyens que nous sommes, il n'inspire toujours pas confiance.

Cette trilogie est un vrai régal que ce final ne dément pas. On parle d'adaptation en série, elle en possède déjà tous les ingrédients et le rythme, alors pourquoi pas. En attendant, sa lecture est addictive et peut même parfois se révéler jubilatoire.

"Ultime partie" - Marc Dugain - Gallimard - 262 pages

La trilogie de l'emprise se compose de trois volets à lire dans l'ordre, de préférence (tout comme mes chroniques) : L'emprise ; Quinquennat ; Ultime partie.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

keisha 16/06/2016 14:13

Voilà, je l'ai lu, dès son arrivée à la bibliothèque. Moins de passages drôles que dans les deux premiers (mais le sujet ne s'y prête pas vraiment de toute façon), et fort addictif. je regrette que si peu de blogs en parlent!

Nicole Grundlinger 16/06/2016 16:16

C'est vrai, la trilogie est remarquable (et d'ailleurs, le troisième est à la hauteur, pas de déception, c'est très juste) et on en parle peu... Allez, je vais lui faire une petite place dans mes recommandations pour l'été.

Alex-Mot-à-Mots 29/03/2016 10:05

Voilà une trilogie qui me tente.

Nicole Grundlinger 29/03/2016 11:29

Les deux premiers sont en folio pour céder à la tentation à moindre coût... même si elle vaut le coup cette trilogie !

keisha 28/03/2016 16:54

J'ai adoré les deux premiers, et viens juste de découvrir que la fin est sortie, donc il me la faut, forcément.

Nicole Grundlinger 28/03/2016 17:00

Je suis tombée dessus par hasard le jour de sa parution... je n'avais même pas réalisé à quel point je l'attendais avec impatience ;-). Bonne lecture !

Aifelle 27/03/2016 07:21

J'entendais l'auteur dire cette semaine à la radio que tous les faits évoqués étaient réels ... J'ai très envie de découvrir cette trilogie.

Nicole Grundlinger 27/03/2016 10:54

Oui, c'est ce qui fait sa force, tous les ingrédients sont réels et à partir de là, il tricote une intrigue parfaitement crédible avec des personnages dont les traits de caractère ne nous sont pas inconnus. Intéressant et addictif.

Delphine-Olympe 22/03/2016 21:32

En ce qui me concerne, le sujet m'intéressait. Cependant, je n'ai pas du tout aimé L'emprise. J'avoue que le ton de l'auteur m'a carrément indisposée : son côté je-sais-tout-j'ai-tout-compris-on-ne-me-la-fait-pas-je-vais-tout-vous-expliquer m'a un brin exaspérée. Du coup, je ne suis pas du tout tentée par la suite...
En revanche, comme toujours, j'apprécie beaucoup ta chronique, claire et bien argumentée !

Nicole Grundlinger 22/03/2016 21:52

Merci Delphine ! En ce qui concerne le ton, tu n'es pas la seule dans ce cas, c'est quelque chose que j'ai déjà entendu même si à moi il ne m'est pas apparu de cette façon.

Brigitte 21/03/2016 18:00

J'avais trouvé le deuxième volet plus percutant et moins schématique, je me laisserai donc peut-être faire pour le troisième moi aussi. Merci pour vos chroniques.

Nicole Grundlinger 21/03/2016 18:23

C'est vrai, ça monte en puissance et le tome 3 confirme cette impression... Le premier devait quand même installer tous les personnages et leurs montages complexes d'où cette impression je pense. Bonne lecture alors si vous vous décidez !

clara 21/03/2016 15:34

on verra si je me décide :)

Nicole Grundlinger 21/03/2016 17:19

Le premier, L'emprise est en folio... ça permet déjà de se faire une idée. Mais si tu es accrochée, tu ne pourras pas t'empêcher de sauter sur les deux autres.

clara 21/03/2016 15:26

Du fait que le sujet soit lié à la politique et au pouvoir, je n'ai pas eu envie de les lire et pourtant j'aime cet auteur.

Nicole Grundlinger 21/03/2016 15:30

Oui, je connais un certain nombre d'allergiques au sujet, comme toi. Moi je n'en fais pas un thème de prédilection mais, de temps en temps, quand c'est bien fait, j'adore. Et cette trilogie m'a particulièrement comblée.