Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
motspourmots.fr

Légende - Sylvain Prudhomme

26 Septembre 2016 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans

Légende - Sylvain Prudhomme

Sylvain Prudhomme je l'ai découvert par hasard grâce au Prix des Lectrices de ELLE 2015. Avec Les Grands, il a réussi l'exploit de me capter et de m'émouvoir avec une histoire à mille lieux de mes centres d'intérêt, celle d'un groupe de musiciens en Guinée Bissau. Sa petite musique m'a longtemps trotté dans la tête, preuve de l'efficacité de sa plume. Ce fut sans conteste l'une des belles découvertes de cette aventure.

Avec Légende, on retrouve la douce nostalgie qui guidait déjà la narration du précédent roman. Par contre, point d'exotisme cette fois. Le décor est parfois désertique certes mais au sud de la France, la plaine de la Crau, aux portes de la Camargue. Une des rares étendues où la nature a encore tous les droits. Le pays de Nel, fils d'une lignée de bergers, devenu photographe, un métier qui lui permet d'immortaliser ces paysages tant aimés. Légende est une histoire d'amitié. Celle de Nel et de Matt, un autodidacte britannique tombé amoureux de la région, entrepreneur et réalisateur de documentaires. C'est Matt qui le premier a l'idée de faire un reportage sur une boîte de nuit célèbre dans toute la région dans les années 80, La Chou, haut lieu de plaisirs et d'excès en tous genre. C'est ainsi qu'il en vient à enquêter sur deux cousins de Nel, aux destins tragiques. Fabien et Christian, deux frères dissemblables, dont les trajectoires se sont écartées pour mieux se rejoindre dans la mort.

"En écoutant Toussaint hier je me suis rendu compte que c'est ça qui me touche, plus que tout : la trajectoire des uns et des autres. Ce qu'ils ont vécu. Je me focalise depuis le début sur La Chou, mais ce qui me plaît au fond dans ce lieu c'est toutes ces vies qui s'y sont rencontrées. Tous ces chemins qui s'y sont croisés."

En remontant le cours de leurs vies, c'est toute une époque qui resurgit et pour Nel une plongée dans des sentiments enfouis depuis longtemps. La figure de Fabien, son influence marquante sur la vie de Nel encore aujourd'hui. Matt ne se rend pas tout de suite compte du trouble que ses recherches provoquent chez Nel et dont leur relation pourrait pâtir. A moins qu'elle n'en sorte renforcée ?

C'est tout le charme de ce roman que de prendre son temps. Le temps du souvenir, le temps de l'introspection, le temps du partage. Un charme très différent de celui des Grands, plus subtil, plus rude aussi, en phase avec ce décor désertique et minéral. Et une portée beaucoup plus intime aussi, qui interroge sur le mystère des liens qui perdurent par-delà la mort.

"Est-ce que c'est pas toujours un peu sa propre mort qu'on prépare en relisant la vie des autres. Est-ce que c'est pas surtout à ça que servent les histoires : nous tendre un miroir."

Ce miroir, Sylvain Prudhomme le tend aussi à son lecteur qui voit s'y refléter le fantôme des années 80, sur fond de propagation du Sida. Et se voit offrir cette sensation étrange de faire corps avec Nel en épousant ses questionnements sur la façon dont se bâtit une vie, se forge une personnalité. On dirait bien qu'il touche une corde sensible.

Voilà qui confirme tout l'intérêt de l'écriture de Sylvain Prudhomme. En deux livres très différents il parvient à transmettre des émotions particulières et à marquer les esprits de sa touche singulière et profondément attachée à l'humain. Rendez-vous pour le suivant.

"Légende" - Sylvain Prudhomme - L'arbalète Gallimard - 296 pages

Voir aussi les chroniques de Papillon et d'Eva pour en savoir plus.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Laure 30/09/2016 18:45

Je n'ai pas lu les Grands, mais ce livre a l'air très beau, je le garde en tête.
PS : j'ai suivi ton conseil, et j'ai acheté Les singuliers :-)

Nicole Grundlinger 01/10/2016 13:36

Oui, les 2 sont beaux et les 2 m'ont fait le même effet : j'ai envie de les garder près de moi :-) ; Les Grands est sorti en Folio récemment je crois...
Bonne lecture alors avec Les singuliers, on en reparlera après mais je suis confiante, tu vas passer un bon moment.

Noukette 28/09/2016 15:43

Un auteur à découvrir en ce qui me concerne !

Nicole Grundlinger 28/09/2016 16:25

Alors, comme je l'ai dit à Clara qui est dans le même cas, tout le monde te conseillera de commencer par Les Grands mais ce n'est pas évident, celui-ci est très bien aussi pour entrer dans l'univers de l'auteur.

Eva 27/09/2016 11:01

j'ai été très surprise par ce roman que j'ai trouvé très différent des Grands... on peut dire que Sylvain Prudhomme sait se renouveler ! une très belle écriture, une atmosphère vraiment particulière...mais je n'ai pas été enthousiasmée par ce livre comme j'avais pu l'être par les Grands (dont le thème, à la base, comme toi, ne m'intéressait pas plus que cela) - quelque chose, une certaine froideur peut-être, m'a tenue à distance - néanmoins je reconnais que c'est un beau livre et que Sylvain Prudhomme est un excellent écrivain.

Nicole Grundlinger 27/09/2016 17:22

Je comprends. La comparaison entre les deux est effectivement difficile tant ils sont différents. Disons qu'ils ne produisent pas les mêmes effets, chez moi, le charme a vraiment agi vers la toute fin et même après avoir terminé. Je ne parlerais pas de froideur mais plutôt de pudeur (il est beaucoup plus dans l'intime qu'avec son précédent livre), ce qui peut effectivement tenir à distance. Mais un bien bel écrivain !

clara 27/09/2016 09:19

Pas encore lu cet auteur ( encore un!).

Nicole Grundlinger 27/09/2016 17:19

Tout le monde te conseillera Les grands je pense, pour commencer mais celui-ci est aussi très intéressant. Tu verras bien quand l'opportunité se présentera.

zazy 26/09/2016 18:07

Je suis en train de le lire. Un peu moins enthousiaste que toi

Nicole Grundlinger 29/09/2016 14:49

Alors on en reparle plus tard, avec plaisir :-)

zazy 28/09/2016 21:15

Comme ce livre fait partie du choix à faire pour la bibli, j'en ai arrêté la lecture pour mieux la reprendre après

Nicole Grundlinger 26/09/2016 18:33

Pour moi, le charme a agi à petit feu, tout doucement...