Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
motspourmots.fr

L'homme qui s'envola - Antoine Bello

22 Mai 2017 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans

Je m'aperçois qu'Antoine Bello est entré dans la famille des auteurs dont je me précipite sur la dernière livraison sans même me soucier du sujet abordé. De toute façon, on ne s'ennuie jamais avec lui. On joue, on réfléchit, on se régale et on se sent même plus intelligent à la fin. Et encore, je n'ai pas tout lu. Enquête sur la disparition d'Emilie Brunet a été mon premier contact avec l'auteur, j'ai adoré son parti-pris et sa façon de mener l'intrigue (quand je pense qu'on a encensé "Avant d'aller dormir"... un navet en comparaison !). Il y a eu ensuite Roman américain, irrésistible portrait de l'Amérique capitaliste et réflexion sur les moyens offerts par la littérature pour en rendre compte. Et bien sûr le jouissif Ada, brillante réflexion sur l'intelligence et la façon dont nous l'exerçons.

L'homme qui s'envola tient toutes ses promesses. Un peu moins ludique que Ada ou moins caustique que Roman américain, il offre néanmoins une belle densité dans le propos alors même que le rythme effréné de l'intrigue en fait un véritable page turner. A partir d'un thème plutôt connu - l'envie de disparaître et de changer de vie - Antoine Bello nous offre une variation tout en questionnement sur le bonheur. Car John Walker, l'homme qui décide de disparaître a toutes les apparences du bonheur. Dans son fief d'Albuquerque (Nouveau Mexique), chef d'entreprise en pleine réussite, figure de l'économie locale et nationale, il forme depuis vingt ans avec sa femme Sarah un couple envié et admiré, parent de trois beaux enfants. Il a tout, Walker. Tout sauf ce qui lui est le plus précieux : le temps. Lorsqu'il met en scène sa disparation, la compagnie d'assurances dépêche un enquêteur afin de s'assurer de la réalité du décès d'un homme qui va leur coûter 30 millions de dollars (on les comprend). Shepherd est le meilleur dans son domaine et très vite, il devine que Walker est toujours vivant...

Dans le jeu du chat et de la souris qui nous est alors proposé s'affrontent deux cerveaux que l'on imagine très bien face à face devant un échiquier, au summum de leur art. Calcul, anticipation, feinte, observation... Shepherd est peut-être le meilleur dans son domaine, il a enfin rencontré un adversaire à sa taille, pour le plus grand bonheur du lecteur qui a la chance d'explorer le fonctionnement de chacun de leurs cerveaux. Et si la majeure partie de leurs réflexions concernent tactique et stratégie pour déjouer les plans de l'autre, ils n'oublient pas d'explorer des ressorts plus intimes. D'ailleurs, la partition se joue à trois voix, celle de Sarah se joignant à celles des deux hommes. Trois voix par lesquelles s'expriment les doutes, les conceptions du bonheur, les frustrations et les envies. Où l'on s'aperçoit des différences de conception au sein même d'un couple qui offre toutes les apparences de l'entente parfaite... Où l'on s'aperçoit aussi que la notion de réussite est éminemment subjective.

Le personnage de Walker, toujours en mouvement, pressé, râlant contre ceux qui le retardent est fascinant. Il avance, décide, tranche et avance encore. Il se présente comme un faiseur, quitte à faire lui-même ce que les autres tardent trop à entreprendre, toujours dans un état d'esprit positif... Il avance, vite, mais vers où exactement ?

Voilà. Sachez qu'en disant cela, je ne vous ai rien dévoilé de ce qui se joue au cours de cette course poursuite haletante, ni de ce que chaque protagoniste va apprendre sur lui-même ou les autres. Quant à savoir qui va gagner.... vous savez ce qu'il vous reste à faire.

"L'homme qui s'envola" - Antoine Bello - Gallimard - 320 pages

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

zazy 27/05/2017 14:02

Je n'aurai jamais assez d'une vie pour lire les livres que je note !

Nicole Grundlinger 28/05/2017 13:38

A qui le dis tu ... Moi qui y consacre pas mal de temps je suis parfois rattrapée par le dépit de ne pas en avoir assez, du temps, pour lire tout ce qui me fait envie :-)

Eva 23/05/2017 16:36

les nouvelles parutions alléchantes se succèdent! j'aime beaucoup Bello mais j'ai été déçue par Ada, j'espère apprécier celui-ci :)

Nicole Grundlinger 23/05/2017 17:03

Ah oui ? J'ai vraiment adoré Ada... Celui-ci joue moins avec le lecteur, il est d'une facture plus classique... Je guetterai ton avis.

papillon 23/05/2017 11:56

C'est un auteur que je lis et relis avec toujours le même plaisir. Il faut aussi que tu lises sa formidable trilogie des Falsificateurs :-)

Nicole Grundlinger 23/05/2017 17:00

Oui, je connais ta passion pour Antoine Bello :-)... Cette trilogie fait évidemment partie des livres que je veux absolument lire. Maintenant que j'ai pris goût à la prose du Monsieur, je suis assez contente de savoir qu'il m'en reste à découvrir :-)

Jostein 23/05/2017 08:35

Il me tentait. Puis j'ai vu beaucoup de "pub". Je suis rassurée

Nicole Grundlinger 23/05/2017 16:58

C'est vrai que parfois la promo peut-être contreproductive... Ce n'est pas le cas ici mais je fais partie de ceux qui sont convaincues par Antoine Bello avant même la pub :-) (Comme pour Rufin, Echenoz, Jonathan Coe ou Ian McEwan...)

Noukette 22/05/2017 22:48

C'était mon premier Bello et ça ne sera pas le dernier ! Je me suis régalée ! J'essaye d'en parler bientôt ;-)

Nicole Grundlinger 23/05/2017 16:56

Effectivement, quand on commence... :-)
Hâte de lire ton prochain billet !

Edyta 22/05/2017 22:07

Toujours aussi tentatrice...

Nicole Grundlinger 22/05/2017 22:43

Désolée ! :-)

Valérie 22/05/2017 21:38

Je l'ai entendu en parler et ça m'a donné envie de découvrir ce roman.

Nicole Grundlinger 22/05/2017 22:43

Ah oui ? Je ne l'ai encore jamais entendu mais... j'ai la chance d'aller à une rencontre avec lui chez Gallimard lundi prochain. Je trépigne d'impatience :-)

Delphine-Olympe 22/05/2017 21:09

Encore un livre à lire... Mais comment faire ?

Nicole Grundlinger 22/05/2017 22:42

Un livre après l'autre... ;-)

Marie-Laure 22/05/2017 20:28

Et dire que je n'ai jamais rien lu de cet auteur... J'ai l'impression que j'ai encore de beaux jours devant moi ! Merci Nicole pour cette critique...

Nicole Grundlinger 22/05/2017 22:42

Je te rassure, nous avons tous nos listes de rattrapage qui s'allongent de jours en jours... mais là, oui, une fois que tu l'auras découvert, tu seras sans doute ferrée pour de bon :-)

krol 22/05/2017 20:10

J'ai survolé vite fait ton article puisque je compte le lire très bientôt !

Nicole Grundlinger 22/05/2017 22:40

Je ne peux que te féliciter de ce choix et attendre ton avis avec curiosité.