Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
motspourmots.fr

Le chagrin des vivants - Anna Hope

25 Janvier 2016 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans

Le chagrin des vivants - Anna Hope

Cette époque de l'après Grande guerre semble être une importante source d'inspiration pour les romanciers britanniques de notre époque. On dirait bien que les cicatrices sont encore trop apparentes et les séquelles très présentes dans l'inconscient collectif. J'avais déjà beaucoup apprécié le roman d'Elizabeth Speller, Le retour du capitaine Emmett, un polar qui prenait appui sur les secrets enfouis de cette terrible guerre et sur les traumatismes engendrés. Le chagrin des vivants s'inscrit dans cette veine et propose avec beaucoup de finesse, la photographie d'une époque, illustrée par trois magnifiques portraits de femmes.

Nous sommes donc en 1920 et Londres s'apprête à accueillir la dépouille du soldat inconnu pour une grandiose cérémonie du souvenir, deux ans pile après l'armistice. Le Royaume Uni est encore sous le choc des ravages de cette guerre, des pertes humaines qui se comptent par dizaines de milliers, des drames personnels enfouis dans la nasse de l'Histoire et donc le plus souvent ignorés ou volontairement passés sous silence. Pas une famille qui n'ait été touchée de près ou de loin par la tourmente. Avec pour résultat des chagrins enfouis, des questions sans réponse qui vous grignotent de l'intérieur comme un cancer. Difficile d'afficher un drame individuel face à la douleur collective.

Les trois femmes que l'auteure nous propose de suivre sont bien entendu dans la situation de l'ensemble de la population, touchées, meurtries, abîmées... mais toujours debout. En faisant des allers-retours entre leurs histoires et le parcours du convoi ramenant le soldat inconnu, Anna Hope tricote avec beaucoup de maestria une intrigue mêlant l'indispensable reconstruction collective d'une nation qui a besoin de se retrouver autour d'une même commémoration et les destins personnels d'êtres qui ne pourront continuer à vivre qu'en dépassant leur douleur. Elle parvient également à nous faire sentir la ferveur naissante autour de ce soldat qui représente pour chacune des personnes présentes au passage du cortège une opportunité d'identification et quelque part, le début du pardon.

On suit avec un intérêt grandissant les cheminements des trois femmes au cours des cinq jours que choisit de raconter l'auteure. La douleur d'Ada dont le fils est mort en 1917 mais qui attend toujours une explication claire des circonstances de son décès ; une mère qui se sent coupable de n'avoir pas protégé son fils et se trouve incapable de faire son deuil. Le désarroi d'Hettie, jeune fille de dix-neuf ans qui voudrait bien se tourner vers l'avenir et rêve de la légèreté légitime à cet âge ; Hettie, sans cesse renvoyée à la guerre et à ses traumatismes, avec son propre frère, revenu mais incapable de reprendre une vie normale, avec les hommes qu'elle rencontre (elle est danseuse de compagnie au Palais de la danse), tous marqués physiquement ou moralement. Enfin Evelyn dont le fiancé est mort sur le front et qui ne s'autorise plus à vivre, devenant aigrie, amère au point de manquer d'apercevoir la petite flamme de l'espoir qui s'allume près d'elle.

Cinq jours pour tourner la page, cinq jours pour tenter de pardonner aux autres autant qu'à soi-même. Faire jaillir la parole, briser les silences quitte à souffrir un bon coup. Le prix à payer pour recommencer à vivre. Pour avancer.

C'est un premier roman et c'est une sacrée réussite dont on admire la conduite de l'intrigue autant que la délicatesse des personnages et la façon de rendre le climat de l'époque. Un bel hommage également à toutes ces femmes qui ont contribué à la renaissance d'un pays vidé de ses hommes. Des femmes pleines de doutes et pourtant suffisamment fortes pour rebondir.

Une très belle lecture. Dont nous reparlerons puisque j'ai la chance d'assister ce soir à une rencontre organisée par Babelio et Gallimard avec Anna Hope... A suivre donc !

"Le chagrin des vivants" - Anna Hope - Gallimard - 390 pages (superbement traduit de l'anglais par Elodie Leplat)

Lire également : Rencontre avec Anna Hope

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

clara 25/01/2016 17:03

la thématique me plait ( tu devais t'en douter).

Nicole Grundlinger 25/01/2016 17:58

Il y avait des chances oui... Désolée pour la tentation ;-)

beatrice mousli 25/01/2016 15:17

Dans la même veine, à lire "Mrs Dalloway", V.Woolf... Merci, je vais chercher la VO...

beatrice mousli 25/01/2016 17:06

:))

Nicole Grundlinger 25/01/2016 16:27

Le titre original est "Wake"... Quant à Mrs Dalloway, il faut vraiment que je le lise, ce n'est pas faute de me le répéter ;-)