Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
motspourmots.fr

Garde-corps - Virginie Martin

29 Août 2016 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans

Garde-corps - Virginie Martin

"Le jeu du pouvoir n'est pas du tout un jeu, c'est une guerre. Moi, ma guerre à moi, elle est ailleurs, elle est juste entre moi et moi".

Voilà un premier roman détonnant qui m'a agréablement sortie de mon petit ronron de rentrée. Un livre féministe (mais drôle), mené tambour battant (mais pas bâclé), un propos fort (mais pas ennuyeux), un point de vue affirmé qui porte et fait mouche. Surprenant dans le bon sens du terme et totalement inattendu puisque ignoré des médias jusqu'à présent... Heureusement, les 68 premières fois veillent ! Et vous conseillent vivement d'embarquer avec Gabrielle Clair.

Gabrielle Clair est Ministre du Travail, une jeune ministre - à peine quarante ans - à la carrière fulgurante. Belle et brillante. Gabrielle Clair a tout compris de cette société de l'image et de la représentation de soi et sait parfaitement en tirer profit, utiliser l'ombre et la lumière à son avantage. Ce n'est pas du cynisme, juste de la lucidité et beaucoup de talent. Gabrielle Clair est une battante. Mais sous cette façade d'executive woman sûre d'elle et de son pouvoir, elle cache une faille, un drame à l'origine de la farouche volonté de réussite qui l'habite.

Gabrielle Clair a été violée. Elle n'avait que onze ans et a dû affronter seule le tourbillon de sensations et de sentiments qui l'a envahi. Des parents peu présents et surtout préoccupés d'eux-mêmes, Gabrielle s'est forgée une carapace de dureté sous les apparences les plus affables. Elle s'est juré de ne plus jamais être dominée. Au prix d'une immense solitude, nécessaire pour atteindre son objectif, devenir importante, laisser une trace. Le jour où son chemin croise par le plus grand des hasards celui de son violeur, trente ans après les faits, Gabrielle est bien décidée à reprendre la main.

Virginie Martin est politologue, le milieu qu'elle décrit a donc des accents plus que réalistes et l'on s'amuse parfois à retrouver les modèles dont elle a pu s'inspirer. On suit le parcours de Gabrielle entre présent et passé, par de courts chapitres en alternance qui permettent de mieux comprendre les sentiments qui l'animent et la façon dont elle a construit son personnage. On se délecte de sa vision de la vie politique entre interviews télé parfaitement maîtrisées, gestion des réseaux sociaux et visites sur le terrain, tout ceci sur fond de machisme infernal. Si Gabrielle a une revanche à prendre sur les hommes, elle a bien choisi son milieu !

L'écriture est cash, rapide comme le rythme trépidant des journées de Madame la Ministre. Une plongée sans fard dans les méandres des réalités du terrain politique et médiatique, par la voix d'une héroïne sans foi ni loi. On devrait s'offusquer des méthodes employées et en fait, Gabrielle, on l'adore d'écrire tout haut ce que l'on devine tout bas. Les coups bas, la maîtrise des médias, la domination masculine... On fait fi de la morale et de la bienséance... Toutes derrière Gabrielle !

Franchement, ça fait du bien cette approche directe qui ne se cache pas derrière son petit doigt. J'adore !

"Garde-corps" - Virginie Martin - Lemieux éditeur - 168 pages

Garde-corps - Virginie Martin

Et hop ! Dans le second volet de la sélection 2016 des 68 premières fois !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierre 23/09/2016 06:31

Ce premier roman de Virginie Martin est véritablement une réussite . Ce texte est contemporain . C' est un roman dans l' air du temps . L' histoire de l' héroïne , jusqu' à son ascension politique finale , défile entre passé présent et réciproquement , permettant au lecteur d' être continuellement en haleine et en réflexion d' un chapitre à l' autre . Si quelques uns sont crus , ce texte est et reste agréable à lire avec un épilogue totalement inattendu . Je vous recommande fortement de lire ce premier roman qui n' en doutons pas ne sera pas le dernier. Enfin je l' espère et le souhaite vivement !
Bravo Virginie Martin , ce livre est un régal ! Tout simplement !

Nicole Grundlinger 23/09/2016 11:54

Merci pour votre enthousiasme, j'ai effectivement passé un bon moment.

titoulematou 03/09/2016 18:56

bien tentant!!

Nicole Grundlinger 04/09/2016 14:36

N'est ce pas ?

L'ivresse littéraire 31/08/2016 23:10

Effectivement ce n'est pas un livre qui a été mis à l'honneur pour cette rentrée littéraire et à la lecture de cette chronique c'est bien dommage ! Et en voilà un en plus sur ma très longue liste ...

Nicole Grundlinger 01/09/2016 13:53

Bon moi, il m'a beaucoup plu par son thème et son traitement mais c'est aussi un livre qui peut décontenancer par son ton cash et son écriture directe. Un livre clivant (j'attends de voir comment les lecteurs des 68 premières fois vont le ressentir...)

clara 30/08/2016 20:30

Nicole ralentis,stp ! Je n'arrive plus à te suivre :)!!!!!

Nicole Grundlinger 31/08/2016 12:23

C'est toi qui dis ça ? Oh... ça va se calmer, ce sont les premiers romans lus cet été qui se bousculent au portillon...

Joelle 30/08/2016 08:02

Hate de le lire...

Nicole Grundlinger 30/08/2016 17:17

J'ai hâte de mon côté de lire les retours des futurs lecteurs... Curieuse de voir comment il va être reçu ce bouquin.