Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
motspourmots.fr

Monsieur Origami - Jean-Marc Ceci

25 Août 2016 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans

Monsieur Origami - Jean-Marc Ceci

Un peu de finesse, de délicatesse et une invitation à la lenteur. Ces quelques heures passées en compagnie de Monsieur Origami sont un excellent moyen d'attaquer la rentrée sur un bon pied. Du raffinement et du dépouillement pour nous conter une fable intemporelle qui va à contre-courant de la vitesse et de l'immédiateté qui régissent nos vies. Une belle parenthèse un peu hors du temps.

Le jeune Kurogiku a fait un long voyage depuis son Japon natal, jusqu'en Toscane où il s'est installé dans une propriété en ruines, muni pour tout bagage de trois plans de Kôzo, un mûrier à papier à partir duquel on fabrique le washi, un papier artisanal japonais utilisé pour les pliages, les fameux origamis. Quarante ans plus tard, surnommé Monsieur Origami par les rares habitants de la région, il reçoit la visite d'un jeune apprenti horloger qui rêve de créer une montre à complications. De cette cohabitation, chacun apprendra de l'autre.

Entre conte philosophique et poème, au rythme de phrases courtes et élégantes, l'auteur nous invite à une réflexion sur le monde, sur nos façons de faire sans réfléchir à la portée de nos actes. Il nous donne envie d'écouter les silences, de s'appliquer à comprendre les choses avant de les mettre en œuvre. Une incitation à vivre le présent, l'instant, le moment, sur les traces d'Ima, la chatte dont le nom veut dire "maintenant" en japonais.

Un livre fait de silences, en opposition aux bruits du monde. Héritier d'un savoir-faire ancestral, Kurogiku est aussi l'héritier des applications guerrières et néfastes mises en oeuvre par ceux qui s'approprient les technologies à des fins de domination et de destruction."Toute beauté a sa part d'ombre", nous rappelle-t-il avec une sagesse mêlée de tristesse et d'un zeste de culpabilité.

"Je vivais de projections, de rêves, de passés et d'avenirs. Il était temps de vivre le présent de mon corps et du maintenant".

Un propos tout en légèreté et en finesse qui n'en laisse pas moins une trace marquante sur le lecteur. Une leçon de zénitude et de sagesse qui fait du bien. Personnellement, j'ai retrouvé ici quelque chose de la petite musique de Soie d'Alessandro Baricco. Souhaitons-lui le même fabuleux destin !

Et continuons à méditer : "A quoi sert-il d'avoir si être nous manque ?"

"Monsieur Origami" - Jean-Marc Ceci - Gallimard - 160 pages

Monsieur Origami - Jean-Marc Ceci

Un merveilleux premier roman qui intègre bien évidemment le second volet de la sélection 2016 des "68 premières fois".

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

zazy 26/08/2016 12:35

Je suis très intéressée par ce livre. Ton commentaire me donne l'envie de le lire

Nicole Grundlinger 26/08/2016 13:25

Je ne peux que te conforter dans ton choix :-D

Delphine-Olympe 25/08/2016 23:03

N'étant pas particulièrement attirée par ce qui a trait au Japon, je vais passer mon tour pour celui-ci. Ma pal souffle ;-) ... un peu.

Nicole Grundlinger 26/08/2016 13:28

Dommage... je ne suis pas non plus férue de Japon (d'ailleurs ça se passe en Toscane). Garde le en tête, quand l'occasion se présentera, ce seront deux heures délicieuses de lecture, pas plus.

Noukette 25/08/2016 22:55

Une comparaison avec Baricco ? Il ne m'en faut pas plus !

Nicole Grundlinger 26/08/2016 13:24

Hé hé, madame est connaisseuse ! ;-). Il y a une petite musique oui, qui rappelle Soie même si ces 2 livres sont très différents.

krol 25/08/2016 19:08

Cette invitation à la lenteur est alléchante.

Nicole Grundlinger 26/08/2016 13:22

... et tellement réconfortante ! C'est un très joli moment, trop vite passé.