Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
motspourmots.fr

Repose-toi sur moi - Serge Joncour

2 Janvier 2017 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans

"Il le sent bien, où qu'on aille on est d'ailleurs, et c'est sans fin qu'on n'est pas d'ici."

On pourrait lire ce roman rien que pour cette phrase qui résonne d'une justesse aussi cruelle qu'actuelle. On peut aussi le lire pour les épaules carrées et rassurantes de Ludovic, quand on est une femme active et débordée qui rêve que parfois, peut-être juste une fois, quelqu'un règle les problèmes à sa place. On peut le lire parce qu'il fait du bien ce roman qui rapproche deux êtres qu'a priori tout sépare, et que ce bien, il le fait sans mièvrerie. Enfin, on peut le lire parce qu'il nous parle de notre monde qui va trop vite, de nos solitudes dans la multitude, de nos désarrois face à l'obligation de réussite et que forcément, tout ça, on connaît bien.

L'histoire de Ludovic et d'Aurore aurait pu virer au banal roman à l'eau de rose entre les mains d'un auteur moins ambitieux. Un homme et une femme que tout oppose - lui, provincial à la carrure de rugbyman, exilé à Paris et chargé de recouvrement de dettes, elle, créatrice de mode à la tête de sa marque, mariée à un business angel en pleine réussite, publicité vivante pour la famille idéale de bobos parisiens - se rencontrent, s'irritent puis se rapprochent et s'aiment. Oui, cela aurait pu tourner à la facilité seulement... ma foi, l'auteur sait sacrément bien y faire pour ancrer son histoire d'amour dans un contexte qui le transforme en roman sociétal. Paris versus la campagne, la mondialisation, la course aux profits, la quête de sens... Tout est là et c'est ce qui fait la force de ce roman sur cette trame où se détache le personnage de Ludovic, bienveillant, rassurant, émouvant, si solide en apparence et si fissuré à l'intérieur. Je comprends pourquoi tant de copines blogueuses sont tombées sous le charme.

Autant l'avouer, je me suis laissée séduire moi aussi et je n'ai pas regretté de l'avoir choisi comme compagnon pour faire le grand saut entre 2016 et 2017. Parce que finalement, ce livre nous propose de réfléchir à ce qui compte vraiment dans la vie. L'amour. Quelqu'un sur qui compter. Une présence, une vraie. Être en accord avec soi-même. Une nouvelle année, n'est-ce pas le moment idéal pour se pencher sur soi et sa relation aux autres ?

Mais avant tout, ce roman est un bon roman. De ceux que l'on savoure sous la couette, en empathie totale avec les personnages, pris par l'intrigue au point d'être impatient de continuer après chaque pause. Une lecture fluide qui petit à petit dépose ses petites graines dans l'esprit du lecteur, tout étonné d'y puiser quelques richesses supplémentaires. Ca doit être ça le talent...

J'ai ainsi découvert Serge Joncour avec son onzième roman, mieux vaut tard que jamais. Il se pourrait que je me lance dans une exploration plus approfondie de son oeuvre après ce premier échantillon plutôt convaincant. A suivre, donc.

"Repose-toi sur moi" - Serge Joncour - Flammarion - 428 pages

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mymy 20/01/2017 14:07

Bon et bien j'ai dû le lire au mauvais moment mais j'ai été dérangée par le propos et je n'ai pas vraiment aimé...trop de non dits, de mensonges et j'ai trouvé la femme certes aimante mais si manipulatrice si immature .... enfin ce n'est que mon avis !!Pourtant elle et moi avions un point commun ; la phobie des oiseaux. Sinon je ne nie pas que l'auteur a une belle plume fluide et riche .Voilà petite déception !MYMY

Nicole Grundlinger 20/01/2017 17:48

Eh oui, l'unanimité n'existe pas et je comprends tout à fait que les personnages et l'intrigue puissent déplaire. Il m'a semblé voir passer quelques chroniques sur les blogs qui faisaient état de ce genre de déception. Ça arrive...

zazy 04/01/2017 22:19

Je veux absolument le lire. Un auteur dont j'aime le style

Nicole Grundlinger 05/01/2017 11:29

Je ne peux pas encore m'exprimer sur ce point, il faut que j'en lise un peu plus...

Noukette 04/01/2017 18:06

Ce sera sûrement aussi avec ce roman que je découvrirais l'auteur, comme quoi ;-)

Nicole Grundlinger 05/01/2017 11:27

Je me sens moins seule :-D

MYMY 03/01/2017 11:18

Tout d'abord ,bonne année livresque NICOLE !
Celui ci est en haut de ma PAL , je l'ai emprunté à la bibliothèque et vu ton avis ,je crois que je vais le commencer après ma lecture en cours...J'ai besoin d'un livre doudou, qui fait du bien !Mylène

Nicole Grundlinger 03/01/2017 14:07

Alors ne tarde pas, le livre doudou idéal est là... Bonne lecture !

Eva 03/01/2017 10:43

oui c'est un roman qui fait du bien, même si je l'aurais préféré un peu plus innovant.
J'ai préféré le précédent, L'Ecrivain National (que mentionne également Delphine)

Nicole Grundlinger 03/01/2017 14:06

Bon alors on dirait que j'ai bien fait de commencer par celui-là et de garder L'écrivain national pour la suite :-)

Joëlle 03/01/2017 09:01

Qu'elle est belle cette phrase que tu cites en préambule !
Un roman sociétal où il aurait pu tomber dans le roman à l'eau de rose, c'est tout à fait ça!
Première lecture de Joncour pour moi aussi mais je vais maintenant aller fouiner dans ses précédents romans c'est certain.
En tout cas, tu as fait un excellent choix pour passer la nouvelle année !

Nicole Grundlinger 03/01/2017 14:06

Ah oui, je ne regrette pas mon choix. Le prochain Joncour sera sans doute L'écrivain national... A suivre alors, chez toi et chez moi :-)

L'ivresse littéraire 02/01/2017 22:30

Il faut vraiment que je rattrape mon retard, non seulement je n'ai pas encore lu ce roman dont je n'entends que du bien (et ta chronique le confirme) mais en plus je n'ai moi non plus jamais lu Serge Joncour ...

Très jolie chronique qui me fait dire que je devrais adorer ce roman.

Nicole Grundlinger 03/01/2017 14:04

La découverte tardive des auteurs donne une seconde jeunesse à leurs précédents romans, c'est l'avantage ; ça m'est arrivé avec Echenoz et depuis je me régale à puiser régulièrement dans sa bibliographie... Je ne sais pas si je lirai tout Joncour mais L'écrivain national me semble bien attirant... Je suivrai avec intérêt ta découverte à toi :-)

Delphine-Olympe 02/01/2017 20:43

Je suis assez d'accord avec tout ce que tu dis. C'est un roman doudou, qui fait du bien. Ceci dit, pour ma part, j'avais découvert Joncour avec son précédent titre, l'écrivain national, que j'avais trouvé brillantissime. Tu devrais adorer !

Nicole Grundlinger 03/01/2017 14:01

Oui, j'avais hésité entre les deux et puis celui-ci m'a semblé idéal pour la période... Je vais enchaîner avec L'écrivain national qui, je pense comme toi devrait me plaire.