Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
motspourmots.fr

Noli me tangere / Ne me touche pas - Andrea Camilleri

17 Mai 2018 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans, #Polars

Ça ressemble à un polar, ça démarre comme un polar, ça sonne comme un polar et pourtant... on a l'impression que cette enquête n'est qu'un prétexte pour partir sur les traces d'une femme. Insaisissable, multiple. Une femme que chacun croit connaître mais dont la vérité se dérobe à celui qui cherche à l'approcher de trop près. Tout ceci nous donne un livre singulier, dans sa forme comme dans le fond, tout en esquisse et en suggestion. Après tout, que savons-nous de l'autre derrière les apparences ?

A Rome, Laura Garaudo a mystérieusement disparu. Censée se trouver dans la résidence de campagne de son mari, Mattia Todini un célèbre romancier, il semble qu'elle n'y soit jamais arrivée. La jeune femme était en train d'écrire son premier roman et les indices qui s'accumulent depuis sa disparition se contredisent les uns après les autres, autant que les témoignages de ses proches. De quoi intriguer le commissaire Maurizi, qui, ignorant les pressions de sa hiérarchie, tente de se faire une idée plus précise des motivations de Laura. Est-elle la femme frivole que certains présentent ? A-t-elle orchestré tout ceci dans un but publicitaire ? Quel rapport entre sa disparition et la thèse de fin d'études qu'elle a notamment consacrée à la fresque de Fra Angelico, Noli me tangere ?

Pour le lecteur, c'est également un jeu de piste, via des coupures de journaux, des extraits de correspondance ou des conversations, au même niveau que la progression du commissaire. Qui dessine petit à petit le portrait d'une femme qui tente de trouver sa propre vérité au-delà du regard des autres et des choix qu'elle a fait jusqu'ici. L'auteur réussit en très peu de pages à montrer la rapidité et la légèreté avec lesquelles les opinions se forment sur les individus, le lecteur lui-même ayant tendance à tirer ses propres conclusions à partir d'éléments très partiels. Et finit par interroger sur la difficulté de gagner sa liberté en s'affranchissant des pressions sociales en tous genre.

Une lecture déclenchée par ma participation au mois italien de Martine et une impulsion d'achat que je n'ai pas regrettée. Certains lecteurs connaissent déjà l'auteur qui a créé le personnage très célèbre du commissaire Montalbano mais ce n'est pas mon cas. J'ai beaucoup aimé la finesse avec laquelle il mène son histoire, créant un climat intriguant mais toujours élégant.

Une jolie découverte !

"Noli me tangere / Ne me touche pas" - Andrea Camilleri - Métailié - 140 pages (traduit de l'italien par Serge Quadruppani)

 

C'est le moi italien initié par Les lectures de Martine !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Noukette 30/05/2018 14:24

Lu aussi... j'ai aimé cette ambiance ! Reste à retranscrire tout ça dans un billet... un jour ! :-D

Nicole Grundlinger 30/05/2018 16:01

Eh bien j'attends ça avec impatience alors... un jour... :-)

Delphine-Olympe 18/05/2018 21:34

J'ai lu un Montalbano il y a longtemps qui ne m'avait pas plus plus que ça. Mais là, tu m'intrigues...

Nicole Grundlinger 19/05/2018 07:01

Je n'ai jamais lu Montalbano, je connais simplement de nom... Donc pas vraiment de point de comparaison :-)

Martine 18/05/2018 09:04

fascinéE bien sûr ;-)

Martine 18/05/2018 09:03

Tu comprends pourquoi je l'apprécie autant, Camilleri? Non seulement il est le "père" de MON commissaire Montalbano, mais il est aussi l'auteur de romans remarquables, tant historiques que contemporains, qui m'ont toujours fascinés par leur justesse d'analyse et la dérision dont ils sont porteurs.
Je n'ai pas encore lu celui-ci, qui m'attend sagement dans ma liseuse en VO, mais après t'avoir lue je vais vite y remédier! Merci Nicole!

Nicole Grundlinger 18/05/2018 15:10

C'est tout l'intérêt de ce mois italien qui m'amène à découvrir des auteurs et des romans un peu différents. Merci à toi !

lcath 17/05/2018 18:35

Très tentant ...

Nicole Grundlinger 18/05/2018 15:11

Oui, c'est ce que je me suis dit en lisant la 4ème de couv. :-)