Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
motspourmots.fr

La petite communiste qui ne souriait jamais - Lola Lafon

13 Février 2014 , Rédigé par Nicole Grundlinger Publié dans #Romans

La petite communiste qui ne souriait jamais - Lola Lafon

Montréal 1976. Jeux Olympiques. Ils sont des millions ce jour-là, à être subjugués par la prestation d'une gamine à la poutre, si parfaite qu'elle affole les ordinateurs, incapables de déplacer la virgule pour afficher la note 10,00 que les juges lui attribuent. Le phénomène Nadia Comaneci est né, qui fascine assez Lola Lafon (dont l'enfance s'est déroulée en Roumanie avec sa famille) pour qu'elle décide d'en faire le sujet d'un roman surprenant et incroyablement fort.

Il ne s'agit pas d'un portrait, ni même d'un récit autour des contraintes du sport de haut niveau. A travers un dialogue imaginaire entre la narratrice, qui a entrepris d'écrire sa vie et Nadia, à qui elle soumet ses chapitres au fur et à mesure, l'auteur part à la recherche de la vérité. Mais quelle vérité peut bien émerger des décombres d'un régime dictatorial si verrouillé que "personne ne sait vraiment qui est qui" ?

Le style tout en mouvement, rythmé, saccadé, nous emmène sur la poutre, à la suite de Nadia, qui tel un feu follet, se joue des lois de la gravité. Le propos est souvent violent, parfois cru pour dire les contraintes, les conditions d'entraînement au delà de ce que l'on imagine qu'un corps peut supporter. Violent également lorsqu'il s'agit de montrer comment cette jeune fille est constamment suivie, scrutée, pesée, jugée, livrée en pâture aux commentaires les plus abominables... Surtout lorsque son corps change, qu'elle vit la même transformation que des millions de filles avant elle, le drame du passage à l'état de femme qui dans son cas est une vraie catastrophe. Les extraits des articles de journaux parus à ce moment sont d'une cruauté presque insupportable.

A travers ce personnage au destin hors du commun, auquel elle rend un superbe hommage, Lola Lafon dessine surtout les grandes lignes de l'affrontement Est / Ouest, attachée à combattre l'hypocrisie et les a priori de visions déformées par l'ignorance et la propagande, de chaque côté de la barrière. Lucide mais avec une tendresse bien compréhensible pour les habitants d'un pays qu'elle a bien connu et dont elle parvient à rendre l'ambiance, au delà des clichés.

Un livre d'une force incroyable, qui plonge le lecteur dans un océan de questionnements sur le monde qui nous entoure, le rapport à l'image, le jeu des apparences, les media, la communication... La vérité y est bien cachée. A chacun d'y trouver la sienne.

"La petite communiste qui ne souriait jamais" - Lola Lafon - Actes Sud - 310 pages

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

JP Leroy 21/01/2017 11:13

Merci pour vos commentaires. Voici les miens: http://la-petite-communiste.blogspot.com